Le Brésil trompé, humilié et pillé

/, Justice sociale, Libertes-et-droits, Société Civile/Le Brésil trompé, humilié et pillé

Le Brésil trompé, humilié et pillé

Source: arretsurinfo.ch

Peu après la chute du gouvernement, le pays rétrograde dans son développement

«Ordem e progresso» était autrefois, la devise inscrite sur le drapeau brésilien. La politique du gouvernement illégitime du président par intérim Michel Temer fait cependant rétrograder la République fédérative dans son développement. Cette régression du Brésil rappelle le système oligarchique d’antan qui, au détriment de la majorité de la population, s’occupait uniquement à conserver les intérêts d’une minorité ayant comme but l’exploitation des populations.
Juste avant le renversement du gouvernement, Michel Temer avait annoncé dans un document de base concernant un gouvernement futur, un programme prévoyant la privatisation «de tout ce qui est possible». Selon un extrait de ce document publié dans le journal «O Globo» du 29 avril, «L’Etat doit offrir l’ensemble des infrastructures au secteur privé.

[…] Il est nécessaire de réorganiser totalement la relation de l’Etat avec les entreprises privées qui deviendront les prestataires de services».

L’actuel président par intérim, Michel Temer (leader du PMDB) a déjà constitué son gouvernement, uniquement composé d’hommes blancs, riches et assez âgés. Lors des premiers jours, le gouvernement Temer a supprimé le ministère de la Culture, de l’Égalité raciale, des Droits des femmes et annoncé une réduction importante dans les dépenses du SUS (équivalent de la sécurité sociale en France).

Voir l’article complet.

Signez aussi la pétition (sur change.org) pour soutenir les mouvements sociaux brésiliens contre le coup d’état constitutionnel au Brésil.

By | 2017-10-07T13:54:58+02:00 juin 14th, 2016|Categories: Environnement, Justice sociale, Libertes-et-droits, Société Civile|

About the Author:

Economiste (PhD), Statisticien