CETA: Contre le dumping social et environnemental

CETA: Contre le dumping social et environnemental

Comme vous le savez, le CETA a été signé le 30 octobre 2016 avec quelques jours de retard sur la date prévue en raison de l’opposition du Parlement Wallon qui ont tenté de défendre l’intérêt général de l’Europe et des européens. En effet, ils ont montré que ces projets d’accords internationaux, négociés dans l’opacité, ne sont pas des produits à accepter globalement, tel quels, sans pouvoir être modifiés sans remettre en cause tous les compromis sensibles qui ont permis un accord. Comme les députés d’une région l’ont fait, (voire même d’une « micro région », selon les mots de Monsieur Juncker), vous aussi, nos représentants élus du Parlement européen, vous pouvez faire en sorte que les avancées obtenues par vos collègues soient défendues voire améliorées avant l’acceptation parlementaire et la signature définitive de ce traité:

De plus, les risques de pratiques de dumping social et environnemental pouvant émerger des entreprises canadiennes voulant entrer sur le marché européen (à propos desquelles la Belgique avait exprimé des inquiétudes) ne sont pas bien définis et éclaircies dans le traité CETA, et rien n’a été précisé à ce sujet dans le nouveau texte. Donc, le CETA n’est pas doté de mécanismes assurant le respect des droits sociaux et environnementaux des Etats Membres de l’Europe ! Comment peut-on concevoir cela ?

About the Author: